Actus en temps réel

Bellerive Autrement
Bellerive Autrement
Aidons nos commerçant.e.s bellerivois.es!
Bellerive Autrement
Bellerive Autrement
A l’occasion du vote du Budget municipal en Conseil Municipal ce soir, et suite au non respect de la procédure de vote du budget et en particulier ne pas avoir débattu les propositions de l’opposition, nous avons décidé de quitter la salle du conseil ce soir, ne souhaitant pas être associés à ce vote non conforme. Voilà pourquoi :

Intervention des élus Bellerive Autrement :

“Les français demandent des élus rigoureux” avez-vous dit il y a quelques instants. Et pourtant, ce budget illustre tristement votre manque de rigueur.

Et puisque nous avons déjà eu l’occasion de vous partager notre analyse sur votre budget à l’occasion du DOB du 9 février, notre intervention aujourd’hui sera plus grave et s’apparentera malheureusement plutôt à un rappel au règlement, à notre Règlement Intérieur.

Dans son article 34, relatif à l’organisation du Débat d’Orientation Budgétaire, il est précisé et je me permets de vous le citer que “les observations ou les propositions formulées par les Conseillers au cours du débat d’orientation budgétaire sont transmises pour être examinées en Commission n°1, competente en matiere de finances, pendant la période d'élaboration des budgets. Les suites réservées à ces observations ou propositions sont communiquées aux membres de la Commission n°1, lors de sa réunion précédant l’examen du budget primitif.”

Or comme vous l’avez mentionné en début de ce conseil, lors d’un monologue d’actualité municipal, par ailleurs non inscrit à l’ordre du jour, nous vous avons en effet soumis durant le DOB puis par écrit et sans ambiguïté une proposition d'intégrer à notre budget la création d'un conseil des aînés avec un budget dédié, sur le modèle du conseil municipal des enfants.

Conformément à notre règlement, cette proposition aurait donc dû être inscrite à l'ordre du jour de la dernière commission des finances pour être examinée, ce qui n'a pas été le cas, ni à l’ordre du jour, ni dans la présentation de votre Rapporteur du Budget.

Ainsi, vous n'avez pas respecté votre propre RI, celui-là même qui a été voté dans cette assemblée. Et vous avez par la même occasion une fois de plus retiré à l'opposition un de ses droits les plus élémentaires, celui d'amendement. Après la tribune de l’opposition dans la magazine municipal, après la volonté de ne pas publier dans le PV vos réponses aux questions diverses, voilà maintenant les amendements.

Alors que vous nous reprochez souvent de ne pas faire assez de propositions, vous avez balayé cette dernière d'un revers de la main, en la renvoyant à une hypothétique commission ou groupe de travail futur.

Et cela est d'autant plus dommageable sur le fond du projet, et notre volonté qui semble pourtant partagée par tous ici, de valorisation et d'implication de nos aînés. Vous disiez par ailleurs vous-mêmes lors du dernier conseil municipal au sujet de notre proposition: “Effectivement nous sommes dans la co-construction, on pourra étudier cette solution”. Cela n’a malheureusement pas été le cas, et pour ce budget c’est trop tard, vous n’avez pas respecté la procédure.

Ayant porté à votre connaissance ce vice de forme et la non-conformité du budget, il ne peut pas valablement être soumis au vote ce jour. Comment expliquer une telle situation et quel est votre plan pour reprendre notre processus budgétaire sereinement et dans les règles dans les prochains jours ?

[Après échange avec le Maire et son Rapporteur du budget] :

Le respect de notre Règlement Intérieur n’est pas un “petit détail”. Et cela est très loin pour nous d’être un amusement. Fixer l’ODJ des commissions est votre mission, n’essayez pas de transférer la responsabilité. Nous ne pouvons cautionner une telle violation de notre Règlement Intérieur et prendre part à ce vote. Nous n’avons rien à faire dans une assemblée qui ne respecte pas ses propres règles et préférons quitter cette assemblée ce jour.

[Outre le départ de la séance ce jour, nous continuons bien sûr notre mandat dès demain, plus que jamais déterminés à défendre l’intérêt de tous les bellerivois et bellerivoises]
Bellerive Autrement
Bellerive Autrement
Bellerive Autrement
Suivez le Conseil Municipal en direct sur Facebook Live
Bellerive Autrement
Bellerive Autrement
Bellerive Autrement a publié une vidéo dans la playlist Comptes Rendus - Activité Municipale — à Bellerive-sur-Allier.
Voici notre Compte Rendu du Conseil Municipal de Ville de Bellerive sur Allier du 9 février 2021.

Au programme : l'explication de nos différents votes, le débat d'orientation budgétaire, les travaux à la maison des associations, sur l'avenue de vichy et sur l'entrée de ville, la création d'une réserve citoyenne, la fermeture de l'école A. Varenne, nos ainés, etc.

Mais aussi le choix de laisser la police municipale de Vichy (sous les ordres du Maire de Vichy) surveiller les futures 50 caméras de surveillance des rives de Bellerive !!

** Même si le format est long, il est important pour nous de prendre le temps de vous présenter notre travail et de vous préciser nos différentes positions lors des Conseils, c'est notre responsabilité d'élus.

*** Astuce : Les sous-titres vous permettent de naviguer dans la vidéo d'un sujet à l'autre. N'hésitez pas à nous partager vos avis et vos questions.
Bellerive Autrement
Bellerive Autrement
Dans 15 minutes vous pourrez suivre en direct le conseil municipal de ce jour
Bellerive Autrement
Bellerive Autrement est à Ville de Bellerive sur Allier.
Tribune Municipale n°2 – Janvier 2021 – Bellerive Autrement

Le Maire François Sennepin ayant décidé de ne donner que 2 phrases à l’opposition dans le magazine municipal de la Ville de Bellerive sur Allier, de peur qu’on montre ses défaillances et contradictions. Vous n’avez d’autre choix que de retrouver notre tribune ici :

Chères Bellerivoises, Chers Bellerivois,

Nous vous souhaitons une année 2021 loin des espérances déçues de 2020, avec au cœur la réalisation de tout ce que vous entreprendrez pour vous et pour les autres. Des vœux simples de santé et d’accomplissement personnel, loin de cette épidémie, et entourés à bonne distance de celles et ceux qui vous sont chers.

Une nouvelle année qui commence et déjà bientôt un an de mandat. Et déjà tant à dire…

Alors que nous vivons la pire crise que nous ayons eu à traverser depuis la fin de la seconde guerre mondiale, toutes les énergies devraient être rassemblées avec un seul objectif : dépasser les clivages politiques et les dogmes sécuritaires, dans le seul intérêt des Bellerivois et Bellerivoises, notamment les plus précaires et les plus fragiles.

Et pourtant… tandis que le Covid a pesé durement sur notre ville, cette année n’a été que recul du service public, projets pour les plus aisés au détriment des populations dans le besoin, abandon des commerces de proximité et toujours plus de projets non-aboutis.

** Recul du service public lorsque l’on projette de fermer l’école Alexandre Varenne (derrière la Mairie) pour la transférer vers une hyper-école en bas de Bellerive. Recul également lorsque l’on transfère le CCAS vers d’anciens locaux de la Mairie, plus petits et moins accueillants pour les usagers.

** Projets pour les plus aisés lorsque l’on projette de faire construire des résidences de standing dans les prochaines années alors que nos objectifs en termes de logement social ne sont pas atteints, et que la vacance dans notre centre ville est grande. Abandon aussi de sa mission d’éducation et de prévention quand au lieu d’investir sur notre jeunesse et dans la médiation sociale, il est prévu d’investir 500 000€ pour 50 caméras de surveillance sur nos berges d’Allier (une tous les 90 m !) alors que la petite délinquance y est très faible voire inexistante.

** Abandon des commerces de proximité en transférant à l’agglomération notre liberté de choisir les entreprises qui travaillent pour la ville (pour l’entretien, les travaux, la maintenance, etc.) Elles seront mises en concurrence entre elles (une seule entreprise choisie pour toute l’agglomération), mais aussi avec des entreprises plus grandes et qui opèrent hors de notre territoire. Alors que les effets d’annonce en faveur du petit commerce sont importants, la réalité des décisions est toute autre.

** Projets non-aboutis quand après des travaux d’envergure dans nos écoles, les enfants ne peuvent toujours pas manger de repas chauds ou apprendre dans des classes correctement chauffées faute d’installation électrique adaptée. Le dernier recensement, loin des promesses de campagne d’atteindre les 10 000 habitants à Bellerive illustre la triste réalité qu’on essaye de nous cacher. La population bellerivoise stagne… dangereusement.

Alors que tant de collectivités locales ont su démontrer, dans la crise sanitaire que nous vivons, leurs capacités d’adaptabilité, d’innovation, de réponse rapide à des crises internationales sur des territoires qu’elles connaissent mieux que quiconque, à Bellerive-sur-Allier, le compte n’y est pas.

En cherchant à tout prix à vouloir financer des compétences qui ne sont pas de notre ressort municipal à grand renfort de campagne de communication, en abandonnant chaque jour un peu plus de pouvoir à l’agglomération, la ville en oublie de réaliser celles qui lui incombent, au détriment des nombreux riverains qui alertent chaque jour sur les problèmes réels, au mépris des oppositions municipales, et sans considération pour la dureté pourtant réelle des derniers mois qui ont lourdement pesé sur les Bellerivois et Bellerivoises.

Bellerive mérite mieux que cela et vous pouvez compter sur vos deux élus Bellerive Autrement pour être les porte-voix de tous les oubliés.

Guillaume Desmoules & Victor Grezes
Groupe Bellerive Autrement
Mairie de Bellerive sur Allier
Retour en haut